Dans cette rubrique nous attirons votre attention sur des sujets les plus fréquemment abordés avec les parents.

REDOUBLEMENT :
La proposition de « redoublement » est souvent synonyme « d’une année perdue » pour les parents car elle risque de retarder l’enfant dans sa quête des diplômes. Les attentes de certains parents en matière de parcours scolaire sont parfois tyranniques : chaque faux pas de l’enfant risque d’être vécu comme un échec qui remet directement en cause leur attitude éducative. Le fait d’insister uniquement sur les résultats scolaires ne favorise pas l’épanouissement de l’enfant. Il est important pour les parents de relativiser et de penser que l’enfant doit avant tout se sentir bien dans sa peau. Le redoublement ne peut pas être imposé sans accord préalable de la famille. En cas de désaccord avec l’avis du Conseil de Classe, les parents disposent de 3 jours ouvrés pour saisir la Commission d’appel. Pour contester, ils doivent retirer le dossier auprès de l’établissement, le remplir et l’envoyer à l’inspection Académique.


ORIENTATION :
Le problème de l’orientation se pose en fin de 3ème  afin de savoir s’il convient de choisir la filière d’enseignement général, technologique ou spécifique ou bien l’orientation vers un lycée professionnel qui prépare à un CAP en 2 ans ou à un BAC PRO en 3 ans. Il est judicieux de parler de temps en temps et même régulièrement avec l’enfant tout au long de sa scolarité, de ses objectifs scolaires et professionnels afin de lui fournir des points de repère qui interviendront certainement dans ses choix mais sans lui imposer.

Toutes les informations concernant la suite de la scolarité de votre enfant figurent sur la fiche dite « navette » qui vous est remise par l’établissement scolaire entre le 2ème et le 3ème trimestre de l’année en cours.


BULLETINS TRIMESTRIELS OU SEMESTRIELS (NOTES et APPRECIATIONS) :
Les parents éprouvent toujours un peu de difficultés à décrypter les bulletins scolaires : les notes sont trop impersonnelles et les appréciations des enseignants sont trop concises pour se faire une idée exacte du niveau de l’enfant et surtout de ses perspectives d’avenir. Il ne faut pas oublier que la note n’a aucune valeur absolue : elle rend compte de la réussite à un devoir et mesure juste les capacités cognitives de l’élève dans une matière, attention c’est comme une photographie de l’enfant à un instant précis. Il faudrait bien évidemment plusieurs photographies pour se faire une idée de l’ensemble et encore, à condition qu’elles aient toutes été prises sous le même angle, à la même distance, avec la même focale, à intervalles de temps réguliers et en plus…par le même photographe ! N’oubliez pas que chaque professeur possède son propre barème.

L’appréciation du professeur complète l’information sur un élève, c’est la raison pour laquelle il sera toujours préférable de consulter l’appréciation avant la note.

Les notes et les appréciations trimestrielles des classes de 2nde, 1ère et Terminale vont figurer au dossier scolaire que l’élève devra présenter au Bac. Au cas de « rattrapage » une mauvaise appréciation peut faire basculer défavorablement la décision du jury chargé de statuer sur les cas litigieux.


CHARGE DE TRAVAIL :
Le nombre d’heures d’enseignements obligatoires hebdomadaire imposé par le système scolaire actuel se situe aux alentours de 25h30 à 28h30 pour les classes du collège et de 32h00 - 34h00 pour les classes du lycée :

À rajouter en plus les heures de transport, les permanences, le soutien scolaire, ainsi que le poids du cartable, les nombreux devoirs à faire à la maison et les difficultés personnelles que l’enfant peut connaître dans son milieu familial. Cela vous donne une certaine dimension du « poids » de la scolarité et du degré de fatigue de votre enfant.


LE CONSEIL DE DISCIPLINE :
Le conseil de discipline est compétent pour prononcer à l'encontre des élèves l'ensemble des sanctions à condition qu'elles figurent dans le règlement intérieur. La décision de réunir le conseil de discipline à la demande d'un membre de la communauté éducative ou de sa propre initiative appartient au Chef d'Établissement. La composition du conseil de discipline est inscrite dans le règlement intérieur ou dans le projet d’établissement. Le Chef d'Établissement précise à l'élève ainsi qu'aux personnes exerçant l'autorité parentale (ou de tutelle si l'élève est mineur), les faits qui lui sont reprochés dans la lettre de convocation adressée par pli recommandé au moins huit jours avant la tenue du conseil. Il lui fait savoir qu'il pourra présenter sa défense oralement ou par écrit, ou se faire assister par la personne de son choix. Dans certains cas, une mesure conservatoire préalable se justifie dans l'attente de la réunion du conseil de discipline. Le dossier scolaire de l'élève est consultable par tous les membres du conseil de discipline : les parents, l'élève s'il est majeur et l'éventuel défenseur. Il faut veiller à ce que le dossier ne comprenne pas de faits prescrits. Après le conseil de discipline, un procès-verbal est rédigé et une copie est envoyée au rectorat par la voie hiérarchique dans les cinq jours. La sanction, lorsqu'elle est définitive est portée au dossier de l'élève.


Pour plus d’informations sur le calendrier scolaire, les dates des examens nationaux, la durée des stages, consultez LE CALENDRIER SCOLAIRE.